UN WEEK-END SUR LA PLANÈTE FOOTBALL

5 octobre 2016 - 17:36

2 Shadocks s'affrontaient samedi en excellence midi-toulousain. L'occasion de remettre les pieds aux abords des mains courantes des matchs 3F. 2 équipes réserves au profil similaire mais aux intersaisons diamétralement opposées surtout pour leurs équipes fanions.

Du spectacle, des embardées, des sprints, des sacrifices, des buts, des saucisses, bref, tout ce qu'on aime au football.
D'un autre côté, je suis obligé d'évoquer ce qui m'a dérangé depuis la tribune. Sans faire le vieux con et l'ancien combattant, j'ai été surpris par les phrases et l'agressivité déplacées, observées depuis l'étage. Rien de méchant non plus, juste des attitudes qui peuvent pourrir l'ambiance du jeu à la longue.

Au point tout de même de me demander si les acteurs prenaient du plaisir à jouer les médiateurs.
J'exagère un peu, mais quand on passe son temps à calmer ses partenaires, on s'éloigne du bonheur de jouer au ballon.

Malheureusement, la même en couleur le lendemain à 15h, 2 divisions en dessous. On ne peut donc pas dire que c'est la faute à l'enjeu, il ne reste qu'un seul niveau derrière. Certains cadres allant même jusqu'à invoquer la nervosité et le niveau d'éducation des plus jeunes.

Les fameux "y a plus de respect" et "c'était mieux avant".

Pas sûr d'aller dans ce sens quand je me rappelle que nous n'étions pas mieux étant jeunes, et que nos aînés en matière d'interventions musclées et de soupe de phalanges, c'était quelque chose.

Alors je soulèverais une hypothèse qui n'engage que moi, mais je me dis que tout ça, ça vient de loin.
Il n'y a qu'à se balader autour de match en jeune et écouter les discours des éducateurs et les remarques des parents.
On est tous passés par le même moule, celui de l'apprentissage du vice et de la triche, de la provocation et de la mauvaise foie. Tout ça pour obtenir un résultat bidon qui ne reflètera pas le niveau de jeu de l'équipe.
Et à la fin, on dira "bravo!!! Ils ont joué avec leurs armes."

C'est avec ce logiciel vérolé qu'on avance dans le football jusqu'au jour où l'on s'aperçoit qu'on raisonne à l'envers.
Sans adversaire, pas de rencontre possible et aucun moyen de se retrouver pour faire ce qu'il nous plait.

Fin de l'histoire.

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 3 Supporters