LES SHADOCKS DE SEILH : site officiel du club de foot de SEILH - footeo

FOOTPY MET LES SHADOCKS A L'HONNEUR

30 octobre 2014 - 11:03

Bob Marley avait fait le déplacement...

Encore un grand merci à Bob Marley pour son article plein d'empathie à l'égard des Shadocks de Seilh. On peut dire que le plaisir a été partagé dans cette soirée organisée de mains de maîtres par les anciens de Castelnau.

Voici l'article paru sur Footpy:

Après une première rencontre le 3 janvier dernier ayant vu le victoire (3-2) de Castelnau, des liens se sont noués entre les deux groupes. Quand l'idée de créer, à la mode anglaise, un trophée "la famille" c'est tout naturellement entre ces deux clubs que cela s'est passé. Avant toute analyse technico-tactique de cette seconde confrontation, permettez moi d'avoir le sourire, et d'exprimer, haut et fort, le plaisir de m'être déplacé dans un stade de football. Merci à vous, Messieurs les vétérans de Castelnau, et aussi, à vous Messieurs les joueurs des Shadocks de Seilh. Une grande bouffée d'oxygène m'a été offerte, et elle a été partagée par tous les acteurs. Loin des mesquineries des amateurs et de leur entourage, j'ai retrouvé du plaisir, le même qu'ont éprouvé les joueurs qui se connaissent et s'apprécient. Il est vrai que rencontrer des gens intelligents et instruits, suffisamment âgés pour maîtriser le sens des mots et des actes change des rencontres habituelles souvent beaucoup moins intéressantes. Donc, Castelnau a confirmé sa première victoire, mais que ce fut dur. Il faut reconnaître que la moyenne d'âge penchait fort en défaveur des locaux, après un premier acte très correct, le poids des ans s'est fait de plus en plus lourd. Comme j'adore enfoncer les portes, je vais le faire : la qualité générale du football pratiqué par les anciens est très bonne, on le sait, et encore une fois cela s'est vérifié, avec peu de fautes, peu d'erreurs techniques, peut-être quelques contrôles un peu long, à moins que ce ne soit le coup de rein qui ne soit plus court ? Bien sûr on a pu entendre quelques : "pardon, pardon" à la suite de passes pas vraiment précises, ou de ballons longs en touche, mais on en voit partout, donc pas de quoi fouetter un chat.Je l'ai dit les Seilhois sont bien plus jeunes et la plupart pratique assidûment différentes sortes de course à pied, pas étonnant qu'ils marquent vite sur un ballon perdu. Qu'à cela ne tienne, égalisation rapide avec un "sombrero" sur un défenseur comme dernier geste. Beau but. Capitaine Cindric, mal remis d'un jet lag suite à un voyage aller et retour en cinq jours à San Francisco pour le boulot, pour sa défense affirme : " à cette heure là, normalement je dors " La présence de deux membres du "Girou's encadrement", Talavéra et Bouquet à Castelnau me permet d'être à l'aise, et en pays de connaissance. Les visiteurs reprennent l'avantage,  pour peu de temps. Retaillau s'amuse à droite et offre la réalisation à Sirath.


Attaque/défense pour la seconde période

Les ans pèsent de plus en plus lourd, et comme Castelnau n'a plus de solutions compte tenu de plusieurs blessures légères qui empêchent le retour de ceux qui les ont subies, J.-C. St. et son groupe adoptent la tactique du un, neuf, un, Le rideau, dressé comme les barbelés du temps funeste des tranchées, est activé. À vue de nez, en quarante cinq minutes, les locaux ont du franchir le milieu de terrain quatre ou cinq fois, et encore ! On ne compte plus les corners, les coups francs, les actions, à droite, à gauche.... Mais les briscards tiennent, les papys font de la résistance, plient, subissent, mais ne sont jamais battus. Il faut dire que si les Shadocks sont largement maîtres du ballon, il se le passe trop pour espérer quelque chose. Il manque en effet une prise de risque, une absence de tirs, c'est joli à voir, mais peu dangereux. Un contre plus ou moins bien mené par Castelnau voit le gardien/président des Seilhois faire une main à environ trente mètres de son but. C'est du foot entre gentlemen et François Quadri, l'arbitre ne siffle qu'un coup franc. Pendant que Séb. Bouquet prévient Jérémie Blancafort que jusqu'à la fin, comme punition, il n'a plus le droit de se servir de ses mains, Montauriol expédie un missile tendu qui  file sous la barre. Oh ! ça c'est un beau but. Il reste une demi heure à Seilh pour revenir et gagner. Mais malgré une possession à sens unique, les Estrétefontains défendent comme des morts de faim, et résistent, pour remporter ce trophée au bout d'une belle souffrance. La troisième mi temps a été la meilleure, dans une ambiance chaleureuse, décontractée et bien sûr festive, mêlant échanges et anecdotes. Quand je vous disais que les anciens savent vivre, eux, et pourraient en remontrer à beaucoup. Même si en voulant déplacer le trophée un geste malheureux l'a laissé dans un état plus proche de la tour de Pise que de la tour Eiffel, au grand dam de J.-C. St. qui en mauvais bricoleur se demandait comment annoncer la nouvelle à son fils.

EN APARTE...
Quelques (brèves) heures d'un sommeil récupérateur m'ont permis de me réveiller serein et satisfait. Bien au chaud sous ma couette, mes idées ont vagabondé, et je me suis rendu compte qu'au delà de la bonne soirée que j'ai vécue, me sont venues quelques remarques. Au départ la balade à Castelnau avait pour but de chambrer, de cardiner des joueurs vieillissants plus ou moins maladroits, et puis avec un peu de recul, rien de tout ça, ou si peu. Bien sûr, on a pu "reprocher" au "Croate" d'avoir tiré un coup franc, ce qu'il n'avait jamais fait, ou à J.-C. de tenter des transversales, mais ce qui m'a le plus intéressé, même si bien sûr il y avait un ou deux joueurs bedonnants, pas forcément les moins vaillants, d'ailleurs, c'est d'écouter pendant le match, puis après, au club house, l'ampleur de leur passion pour le ballon rond. Jérémie Blancafort intarissable sur le Comminges par exemple. Et des jeunes Seilhois aux Estrétefontains plus âgés, on n'a parlé que de foot pendant un long moment. Si au départ pour moi cela ressemblait donc à un jeu, à la fin j'ai eu tellement de plaisir avec cette atmosphère calme, propre, non conflictuelle que je me demande si la vérité n'est pas là, des matches organisés entre et par des gens qui s'apprécient, excluant les idiots, sans classement, les championnats de jeunes pourraient se calquer là dessus, cela éviterait une certaine pression. Et l'attrait d'emporter un challenge n'a pas dénaturé le plaisir du jeu, contrairement à d'autres lieux.


LES RÉACTIONS
Jean-Christophe STÉBIG (capitaine de Castelnau au bénéfice de l'expérience) : " à mon âge gagner un trophée c'est pas mal, mon fils m'avait demandé de le ramener,et puis quand je joue contre des mecs qui m'ont branché il y a quinze jours, j'ai été obligé de sortir un gros match, on s'est tous arrachés, c'est clair on a joué à deux cinquante pour cent, je pense que la semaine prochaine et dans les quinze jours qui suivent on ne va pas pouvoir jouer parce que on sera obligé de récupérer. Non, plus sérieusement, c'est toujours un plaisir de jouer contre un groupe comme ça. C'est toujours un plaisir de les retrouver, je savais qu'on allait en chier.  Au niveau de la qualité du jeu, ce n'était pas extraordinaire, il manquait deux ou trois joueurs capables de poser le ballon, ça c'est compliqué. On s'est arrachés, physiquement ça nous a fait travailler, à notre âge c'est important, mais le but ce n'était pas le trophée, c'était de jouer contre des potes, contre des mecs que j'ai apprécié d'entraîner ( effectivement il a retrouvé quelques anciens du TOAC, NDLR ), contre qui je sors plus les tripes que contre les autres. On n'a pas pu faire de jeu parce qu'on n'a pas pu conserver le ballon contre des joueurs qui ont dix ans de moins, qui sont plus vifs que nous. C'était un bon truc, on le remettra en jeu tous les ans, mais les années passant ça va être plus compliqué pour nous de le conserver. On le prend là, on va essayer de le conserver pendant une douzaine de mois, ou un peu moins, et on se refera un match. On remercie le club de Castelnau de nous avoir laissé le terrain d'honneur. "

Philippe CINDRIC dit le "Croate" (capitaine de Seilh, parce qu'il en faut un, et qu'il est le plus grand), lors de sa remise du trophée à J.-C. St. : " j'espère que l'on prendra la revanche à l'apéro, parce qu'on est meilleurs à l'apéro. Voilà, au nom des Sahdocks de Seilh, merci, et vous l'avez mérité, ça m'embête de le remettre à J.-C., mais bon..." Puis quand je lui ai dit : " dominer n"est pas gagner ", sa réponse : " ça c'est clair, je ne sais pas, on n'a pas trouvé de solutions, ils se sont bien mis derrière, positionnés comme de bons vieux briscards. Non, ils ont joué leur coup à fond, ils se sont mis derrière, ils ont bien défendu,ils ont joué leurs contres comme ils pouvaient, et nous on n'a pas réussi à marquer. Au delà de l'aspect sportif ce qui fait plaisir c'est de se retrouver entre copains, sur un complexe magnifique, un esprit super sympa, des mecs super sympas, se retrouver après pour boire un coup, le football c'est ça, pas un mauvais geste, pas une mauvaise parole, c'est bien. Footballisquement c'est du football loisir, certains n'ont jamais joué, l'idée c'est de donner du temps de jeu à tout le monde, que chacun prenne du plaisir comme il peut, joue avec ses moyens ses qualités, comme il peut, qu'on perde qu'on gagne ..."


LA FEUILLE DE MATCH
Match "amical" de vétérans
Vendredi 24 octobre, aux environs de 20h45
Castelnau, stade des Lumières
CATELNAU-D'ESTRÉTEFONDS / SHADOCKS DE SEILH 3-2
Arbitre : M Robert Wurtz, assisté de MM Joël Quiniou et Michel Vautrot
Buts : Retaillau (13e), Sirath (38e), Montauriol (62e) pour Castelnau - Ouarag (6e), Faribault  (27e) pour Seilh.

CASTELNAU D'ESTRÉTEFONDS : Bosc; Mareux, Sémé, Stébig (cap.), Retaimmeau, Hourtané, Talavéra, Roby, Marco, Sirath, Montauriol, Thonon, Bouquet, Boug, Bouras
SEILH : Blancafort; Mori, Kamseu, Mendes, Renoir, Cindric (cap.), Didaoui, Denis, Faribault, Fabri, Ilic, Roumegous, Ouarag, Muloni. 
                                                                                                                                             PAR BOB MARLEY

Commentaires

0-90
CORRIDA / AVAB TTT 10 jours
CORRIDA / AVAB TTT : résumé du match 10 jours
CORRIDA 2018 : nouvelles photos 10 jours
CORRIDA 2018 10 jours
CORRIDA 2018 10 jours
LA FILLE DU CAPITAINE... 14 jours
BOUCLIER DE BRELUS 18 jours
LES SHADOCKS / PASPORT: vidéo 1 mois
4-2
LES SHADOCKS / PASPORT 1 mois
LES SHADOCKS / PASPORT : résumé du match 1 mois
LES SHADOCKS / FC POTO: la vidéo 1 mois
4-0
LES SHADOCKS / FC POTO 1 mois
LES SHADOCKS / FC POTO : résumé du match 1 mois
LES SHADOCKS / FC POTO 1 mois
LES SHADOCKS / USEMA COLOMIERS: Les 2 buts Shadocks et LES SHADOCKS / USEMA COLOMIERS: les 2 buts Shadocks 2 mois

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 3 Supporters