LES SHADOCKS DE SEILH : site officiel du club de foot de SEILH - footeo

UN SHADOCK A L'HONNEUR

30 janvier 2014 - 17:13

Le loisir représente!!! si si la famille!!!
Le promu Seilhois a réussi à prendre quatre points en trompe l'oeil. La lecture du score ne reflète absolument pas le déroulement d'une rencontre qui a vu les visiteurs le plus souvent en possession du ballon, excepté pendant les vingt-cinq premières minutes. Mais le grande différence réside dans le réalisme froid des locaux parfaits dans l'exercice face au but, et l'absence total de pragmatisme de leurs hôtes. Dès l'entame, les deux équipes entrent dans le vif du sujet, mais ce sont les Seilhois qui sont plus précis, qui combinent mieux. La concrétisation intervient assez rapidement, par le remuant Béchu, bien servi de la gauche par Tande. Cette réalisation ne serait finalement pas trop grave, si elle n'était pas suivie deux minutes plus tard par une autre, celle là facilement évitable. Le coup franc, de face, tiré par Ouezane est, certes bien placé, mais pas très fort. Malheureusement, Hancilli, s'emmêle les bras, et au lieu d'essayer de bloquer le ballon, il essaye de le claquer, d'une manière tellement peu orthodoxe, qu'il finit au fond. Peu avant la demie heure, Denis Menuzzo constate : « On s'y met, on n'est pas entré dans le match. » Il est écouté, à la lettre, puisque ses gars s'y mettent, enfin, à tel point qu'il dominent copieusement leurs adversaires. Tellement, même que son homologue, en réponse à Béchu, qui lui demande de mettre de l'ordre, envoie cette réponse : « on se fait balader parce qu'ils n'écoutent pas. » Ses joueurs n'en font qu'à leur tête, et ne respectent plus les consignes. Grenade domine, mais d'une manière totalement stérile.

Une deuxième période entièrement à l'avantage des visiteurs...

Mais dominer n'est pas gagner, tout le monde le sait, et grenade va s'en apercevoir. Une seule occasion suffit à Didaoui, qui avait suffisamment râlé en première période pour se calmer, avec une superbe frappe du gauche qui va sous la barre. Ce fameux réalisme ! Les Grenadains seraient bien avisés d'en prendre de la graine, eux qui ont vendangé au poins quatre très nettes occases. D'abord, Tande sauve sur sa ligne une tentative de Mounir Lakbichi. Puis une faute de Tande dans la surface offre un penalty tiré par Mohamed Belbachir. Blancafort se détend sur sa droite et repousse la frappe, pourtant puissanet. Pus, après que Mounir Belbachir a prouvé son mauvais caractère, en invectivant, fort grossièrement, un jouer adverse sur le banc, ( à qui il a promis un acte sexuel réprouvé par la morale chrétienne ), il s'est retrouvé, suite à une belle action collective à quatre passes, face à Blancafort. Mais au lieu de tirer, simplement, il a tenté un lob ... Blancafort s'est fait un malin plaisir d'annihiler cet excès de gourmandise. Cette action a provoqué une réaction désabusée de son entraîneur : « vous ne voulez pas marquer, on est tranquille, on est des joueurs du dimanche. »  Seilh ne répond que par des contre attaques, et manque de peu d'aggraver la marque. Mais, là, aussi, il y a quelques joueurs qui ont de sacrés progrès à faire, dans leur comportement verbal, et vis à vis du coach, qui ne demande pourtant qu'un simple repli défensif, ou un peu plus de solidarité. 
Au final, Seilh gagne largement, mais les Grenadains peuvent se mordre les doigts.

Par BM

LES RÉACTIONS
Carlos AFONSO DE SOUSA DAGRACA (entraîneur de Seilh) : « ça a été difficile, mais on y est arrivé. On a fait vingt-cinq premières minutes où on a pris lmargement le dessus, on a su remonter ballon au pies, et prendre toute la largeur du terrain, ce qui leur a posé énormément de difficulté. On a concrétisé au bon moment. Le premier quart d'heure de la première période, ça a été un peu plus difficile : la facilité parce que tu menais un à zéro.En face, ils ont énormément d'occasions qu'ils n'arrivent pas à concrétiser, parce qu'il y a une très belle équipe en face, avec de la qualité offensive de très bon niveau. Notre gardien fait les trois arrêts qu'il fallait faire, des prises de balle aériennes, et le penalty, bien sûr. Les trente dernières minutes on les a passées à se chercher, parce que Grenade n'a rien lâché; ils étaient près de réussir, et s'ils marquent le penalty, le résultat auarit pu être différent.  »
 
Denis MENUZZO  (entraîneur de Grenade) : « on a pas été ridicule, et j'en suis très content. C'est un peu la poisse du dernier, on fait des cadeaux, on n'a pas joué sur les côtés comme il fallait, ça a manqué un petit peu. J'ai eu les félicitations d'un entraîneur dipômé en Esoagne, j'étais content (rires), il est venu me voir mais m'a dit, bravo, vous étiez meilleurs. Mais qu'est-ce qu'on vendange,avec des erreurs qu'on paie cash. J'avais fondé beaucoup d'espoir sur ce match, mais on a eu la malchance du dernier, mais j'espère qu'on va s'en sortir.  »

LA FEUILLE DE MATCH
1ère division du district toulousain, poule B, 7ème journée
Mercredi 29 janvier, 20h30
Seilh, complexe sportif Ferrat
SEILH AS / GRENADE FC 3-0
Arbitre : M Dominique Landes, assisté de MM Tanju Ozturk et Nicolas Larroux
Avertissements : Didaoui (53e), Tande (69e) à Seilh; Djerbi 48e), Mounir Lakbichi 78e)
Buts : Béchu (21e), Ouezane (23e), Didaoui (55), pour Seilh
 
SEILH AS : Blancafort; Poujade, Tande, Mulloni, Delporte, Creuvellie (cap.), Cindric, Kamseu Mondo, Bechu, Didaoui, Ouezane, Boualami, Fiecez, Khardouch. Entraîneur : Carlos Afonso de Sousa Dagraca.
GRENADE FC : Hancilli; Monicolle, Belmeddah, Ouchaif, Montoussamy, Delage (cap.), Djerby, Olivan, Duzac, Mounir Lakbichi, Mohamed Lakbichi, Carbo, Dupeyre, M'Bala. Entraîneur : Denis Menuzo.

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 3 Supporters